Vous etes ici

Avec la CFDT, mémoire de l’autogestion et de mai-juin 68

Vendredi 27 novembre 2015, près de 90 personnes se sont retrouvées pour la 3e Journée d’études-séminaire sur la CFDT Rhône-Alpes en mai 68. Une coopération entre la CFDT Rhône-Alpes (Union régionale interprofessionnelle, Union départementale du Rhône, Union Régionale des retraités, Union territoriale des retraités du Rhône et Centre de ressources et recherches, des syndicalistes passionnés d’histoire et le Centre Max Weber (Institut des sciences de l’homme) de Lyon2, sous la direction de Bruno Milly, directeur du Centre Max Weber. Une journée soutenue par la Région Rhône-Alpes et la Direction régionale des affaires culturelles dans la cadre de l’Appel à projets Mémoires du 20e siècle.
Le thème central de cette journée était l’autogestion, à partir des réalités vécues en mai-juin 1968 et les revendications et objectifs soutenus de concert par la CFDT, l’Agel-Unef, organisation syndicale étudiante et le PSU (Partis socialiste unifié), jeune parti politique, sans oublier des nombreuses organisations de quartier (syndicalisme familial comme l’APF et la CSF, centres sociaux, Maison de quartier, Comité pour nos gosses…).
Ce thème s’inscrivait dans la foulée des Journées d’études tenues en 2013 à l’Institut d’études politiques sur le thème de 1967 : les prémices de mai-juin 68, puis la seconde organisée dans le cadre de l’Ecole normale supérieure-Lettres de Lyon autour des questions relatives aux manifestations et à la place des femmes dans les événements.
Le 27 novembre 2015,  trente intervenants se sont succédé, dont quatre universitaires dans la foulée de Bruno Milly : Gilbert Arsac, maître de conférences émérite, université Lyon1, Philippe Bernoux, professeur émérite, université Lyon2, créateur du Groupe lyonnais de sociologie industrielle (CNRS-Université de Lyon 2), devenu Centre Max Weber, Claude Roccati, enseignante en histoire, attachée temporaire à l’enseignement et à la recherche (ATER) à l’université du Havre, Antoine Jeammaud, professeur émérite à l’université Lyon 2, et Vincent Porhel, maître de conférences, université Lyon 1. Les témoignages de nombreux acteurs syndicalistes ouvriers et étudiants, responsables départementaux ou nationaux, et des militants politiques, mais aussi élèves de collèges et lycées ont été mis en perspective par les contributions universitaires.
Le groupe de travail CFDT Rhône-Alpes en mai 68, suivi par Bruno Milly, directeur du Centre Max Weber) et Sophie Béroud, maître de conférences Lyon2, organise une 4e journée d’études-séminaire le 25 novembre 2016 aux archives départementales du Rhône sur le thème : Dans la foulée de mai-juin 68,  Les luttes dans les années 1970.

Les actes de cette 3e Journée d’études-Séminaire, seront publiés au printemps 2016.

Renseignements : J.-F. Cullafroz : 06 07 94 76 65

 

Liste des vidéos

Durée (en min.): 212
Durée (en min.): 132