Vous etes ici

Actualités

Audiovisuel dans les laboratoires de l'ISH

Le sensible comme connaissance et la vidéo

Jean Paul Filiod, chercheur en sociologie et en anthropologie (Centre Max Weber et ESPÉ Université Lyon 1), a conçu un site web associé à une recherche-développement menée de 2012 à 2014. À partir d’un programme de résidences d’artistes en école maternelle (Enfance Art et Langages, Lyon), elle a impliqué des artistes, des enseignants, des Atsem et des étudiants.
Son thème, "Le sensible-comme-connaissance. Évaluer les pratiques au seuil de l’expérience", considère l’évaluation comme résultat d’un croisement de points de vue d’acteurs. Cela a impliqué une méthodologie combinant image animée et entretiens, selon ces étapes :
1- filmage de séances où artistes et enfants-élèves travaillent ensemble ;
2- visionnage par le chercheur, l’artiste, l’enseignant(e) et l’Atsem travaillant avec cette classe, qui sélectionnent des scènes significatives ;
3- entretiens individuels avec ces acteurs ;
4- entretien collectif avec les mêmes et d’éventuels autres acteurs (enseignants notamment), sur des scènes choisies par le chercheur et résultant des choix des entretiens individuels et de l’analyse de l'entretien collectif.
Avec une architecture pensée en écho au rapport final, ce site web comporte des extraits de scènes filmées, des textes de longueur variable et la possibilité de télécharger le rapport, ainsi que des rapports de recherche antérieurs.


En école maternelle, résidence artistique (chorégraphie). Voir la vidéo.

"Le sensible-comme-connaissance. Évaluer les pratiques au seuil de l’expérience"
-> voir le site web

Valorisation de recherche avec la vidéo pour un colloque

Colloque et vidéo de présentation de recherche

Valérie Buthion, Maître de Conférences en Sciences de Gestion à l’Université Lumière Lyon 2 (COACTIS), intervient au congrès international de British Medical Journal Quality and Safety (avril 2016) sur la question des soins à domicile en cancérologie comme une alternative aux soins en hopital (The Action Sequel: Quality Versus Costs).
Pour la deuxième année consécutive, l'organisation du congrès propose une session vidéo, visant à présenter les projets ou les résultats des études des intervenants. Les courtes vidéos sont projetées (6 minutes maximum). L’ISH et son pôle Image Animée ont réalisé la vidéo permettant de présenter le projet DOveHO, Structures de proximité versus plateaux techniques en cancérologie : analyse organisationnelle et des préférences des patients dans le contexte des soins de support (université Lyon 1 et Lyon 2 avec des financements de la Ligue Contre le Cancer).
Après la projection, chaque "auteur" peut échanger sur son stand. Cela permet d'avoir une discussion plus longue que le format habituel de présentation orale. Les retours sur ce type de présentation associé à une vidéo sont positifs. Le format audiovisuel permet de donner "de la "chair" à des propos qui semblent oublier l'existence de personnes humaines derrières les protocoles et les processus" indique Valérie Buthion.

>> Projet DOveHO - Cancérologie : analyse organisationnelle et des préférences des patients dans le contexte des soins de support

Projet PEPS Riskinter, une collaboration ISH-CMW

Communication par l’image sur les apports d’une approche interdisciplinaire des risques industriels

Objectif : Mieux comprendre la sécurité industrielle et le risque chimique en croisant les regards des sciences humaines et des sciences dures. Le projet se propose de présenter un prototype de webdocumentaire en donnant la parole à des historiens, des sociologues, des politologues ou des ingénieurs de la matière. Une cartographie fictive d’une usine en 3D permettra de naviguer sur des lieux avec différents regards interdisciplinaires.

Les tournages vidéo ont eu lieu à l’INERIS (Institut National de l’EnviRonnement Industriel et des RisqueS) de Paris et à Lyon. Avec 12 heures de rushs, le travail du montage s'est organisé autour de 5 thématiques (riverain, matière, atelier, stockage et sécurité). Avec l’aide d’un graphiste et d'un développeur web, ces vidéos sont intégrées dans un site web où une usine 3D a été modélisée pour cibler ces thématiques (lieux à risques).
>> Site web vidéo

Tournage pour « Ma thèse en 180 secondes » avec DDL

Leslie Lemarchand (doctorante DDL, Dynamique du Langage) participe à « Ma thèse en 180 secondes », un concours organisé par la CPU et le CNRS. Ce concours permet à des doctorants de présenter leur sujet de recherche en termes simples à un auditoire profane et diversifié. Chaque participant doit travailler sur un exposé clair, concis et néanmoins convaincant sur son projet de recherche.
Pour postuler à la sélection régionale, le doctorant présente une vidéo de 3 minutes maximum. Ainsi, Leslie Lemarchand expose le sujet de sa thèse qui aborde le lien entre les étapes de l’oralité alimentaire et les étapes du babillage. Le concours « Ma thèse en 180 secondes » offre une occasion de parfaire son aptitude en communication, tout en donnant la possibilité de diffuser sa recherche dans l’espace public. Le tournage de cette séquence a eu lieu dans les locaux de l’ISH et le pôle Image Animée a aidé à la réalisation de cette vidéo.
3 avril 2015 : Leslie Lemarchand est sélectionnée pour la finale régionale du 29 avril avec 13 autres doctorants.
29 avril 2015 : Leslie Lemarchand est finaliste régionale avec le Prix du Public.

Exemple d'utilisation de la caméra en sociologie avec le CMW

Mohamed Amara, chercheur associé au Centre Max Weber, a passé sa thèse en mars 2012. Cette thèse avait pour sujet l'automédiatisation et abrodait les thèmes de la médiation sociale, de la sociologie de l'intervention et des organisations. Mohamed Amara s'interroge aussi sur les dynamiques d'un groupe en présence d'une caméra. Comment l'utilisation de la caméra peut changer les liens entre les participants d'un groupe de parole ? Comment l'outil vidéo crée-t-il et renforce-t-il ces liens ? Comment fait-il évoluer les capacités d'auto-analyse ?
L'ouvrage, tiré de la thèse, rend compte d'une expérimentation de l'outil  vidéo, comme technique d'investigation sociologique, permettant aux personnes filmées, de s'approprier leurs discours et leurs relations. Il met en évidence l'utilisation du "film" comme support pour croiser les analyses et les expériences des acteurs (citoyens, professionnels, chercheurs, etc.). Cette recherche permet de s'interroger sur la place de ce tiers qu'est la caméra et son dispositif filmique sur un terrain de recherche en sciences humaines et sociales.

"L'Automédiatisation : une autre forme de communication sociale", par Mohamed Amara. Edition L'Harmattan. ISBN : 978-2-296-99780-6

Interview sur les parcours professionels avec Triangle

Réflexion sur les débouchés en géographie, urbanisme et aménagement

Dans le cadre de la création de la Mention Ville et Environnements urbains par la Comue et labellisée IMU, ainsi que dans le cadre de l'Atelier 4 de l'IMU (expérimentations pédagogiques), Guillaume Faburel et Mathilde Girault (Triangle) ont recueilli des interviews de 5 praticiens de l'urbain et de l'aménagement. Les entretiens sont focalisés sur leurs parcours professionnels. Accompagné sur la phase de tournage et de montage par le pole Image Animée de l'ISH, les vidéos sont diffusées sur la vidéothèque de l’ISH et bientôt sur le site de IMU.