Vous etes ici

Image animée : filmer les SHS à Lyon

Depuis 2001, l’ISH a spécialisé une partie de ses savoir-faire dans l’image animée à travers la création du Pôle Image Animée (PIA). Il apporte un soutien technique dans toutes les phases de la production audiovisuelle :

  • écriture du scénario,
  • réalisation,
  • tournage,
  • montage,
  • diffusion (web et DVD).

Ainsi depuis 2001, l’ISH poursuit 4 objectifs :

  • produire et développer du contenu scientifique, sous la forme d’images animées, à destination du grand public et/ou d’utilisateurs spécialisés ;
  • créer des supports de communication audiovisuels (clips labos, etc.) ;
  • permettre la constitution et la valorisation des archives de chercheurs ;
  • diffuser les productions dans l’ensemble des filières (festival, événement) ;
  • assurer l’exploitation de l’image animée à travers les corpus vidéos, les documentaires et les bases de données indexées.
L’ensemble de la production audiovisuelle est accessible sur 25 images/shs.
Cette vidéothèque regroupe plus de 200 heures de vidéos organisées avec les  captations d’événements et avec les mises en ligne d’extraits ou de films scientifiques.

 

Pourquoi filmer en sciences humaines et sociales ?

Qu’il s’agisse d’écrire un documentaire, de filmer une manifestation, d’enregistrer un entretien ou de capter une expérience, l’objectif de mise en image amène les chercheurs et les réalisateurs à s'interroger autour de la question : « qu’est-ce que filmer en Sciences Humaines et Sociales ? ».

La vidéo occupe une place particulière au sein des Techniques de l'Information et de la Communication (TIC). Avec les mutations technologiques, l'image animée prend une place de premier choix dans le spectre multimédia.
Dans une perspective de construction des savoirs, l’image animée permet de rendre compte de façon explicite des résultats de recherche. Elle peut être utilisée brute dans le cadre de recherche expérimentale, pour faire réagir à un phénomène par exemple. Elle peut se construire sous forme de documentaire pour expliciter une théorie. Elle peut s’articuler avec du texte, de l’audio et des meta-données pour former une base de données.
Dans le cadre de la méthodologie, l’usage de l’image animée participe à la co-construction et à l’échange des savoirs.
Enfin, en ce qui concerne la diffusion des savoirs scientifiques, l’image animée permet de rencontrer des publics différents (du grand public au public scientifique).

 

A télécharger :